Citations sur la liberté et l'anarchie

De Anarchopedia.

  • L’ambition de l’anarchisme n’est pas de détruire la société, mais d’éliminer de la société tout pouvoir disposant d’un droit de contrainte sur l’individu.
  • Contrairement aux idées préconçues, l’anarchie n’est pas un déni de tout système, qui amènerait la société au désordre et au chaos; elle propose une vraie solution politique, construite sur la libre association des hommes, en dehors des États, toujours pourvoyeurs d’une autorité imposée.
Mikhaïl W. Ramseier, présentation de L'Anarchie, de Kropotkine.


  • Mais alors, quel genre d'anarchiste est-ce que t'es? - La véritable anarchie ne peut admettre la violence. L'idée anarchiste est la négation de la violence. Et le pouvoir et la violence, ça ne fait qu'un...
Elsa Morante dans La Storia


  • Il ne s'agit pas de faire l'anarchie aujourd'hui, demain, ou dans dix siècles, mais d'avancer vers l'anarchie aujourd'hui, demain, toujours.
Errico Malatesta


  • Avoir le sens de l'unité profonde des choses, c'est avoir le sens de l'anarchie, et de l'effort à faire pour réduire les choses en les ramenant à l'unité.
Antonin Artaud, Héliogabale ou l'Anarchiste couronné.


  • Le mouvement cosaque, par ses composantes anarchistes et révoltées, fut l’une des rares expériences de société à s’être organisée durablement en marge des États. Et même s’il fut d’abord récupéré, puis finalement anéanti, cet espace temporaire de liberté aura démontré qu’il est toujours possible à l’homme de s’affranchir des contraintes de l’autorité imposée.
Mikhaïl W. Ramseier dans Cosaques.


  • Le seul but d’un État, quel qu’il soit, c’est de garder le pouvoir. À partir de là, la liberté individuelle ne peut que foutre la merde. Donc faut s’en débarrasser. Mais c’est pas facile parce que les gens ne se laissent pas toujours faire. Si le pouvoir est assez fort, il peut se passer de la démocratie et s’imposera à coups de trique. C’est une dictature. S’il est un peu plus faiblard, par exemple quand les gens ont trop de libertés, alors il met en avant la démocratie pour pouvoir faire passer ses trucs en douceur, avec bien de la vaseline pour que personne ne sente passer le zob.
Mikhaïl W. Ramseier dans Pulpa negra.


  • Ils étaient colons ou planteurs, conquistadors ou marins, esclaves ou hommes libres, Noirs ou Blancs, flibustiers ou pirates, mais tous étaient en quête d’une seule et même chose : la liberté !
Mikhaïl W. Ramseier dans La Voile noire.


  • Aussitôt que la révolte, oublieuse de ses généreuses origines, se laisse contaminer par le ressentiment, elle nie la vie, court à la destruction et fait se lever la cohorte ricanante de ces petits rebelles, graines d'esclaves, qui finissent par s'offrir, aujoud'hui, sur tous les marchés d'europe, à n'importe quelle servitude. Elle n'est plus révolte ni révolution, mais rancune et tyrannie. [...] une nouvelle révolte devient sacrée, au nom de la mesure et de la vie.
Albert Camus dans "l'homme révolté".


  • L’aspiration à la liberté illimitée, si elle n’est pas tempérée par l’amour de l’humanité et le désir que chacun jouisse d’une liberté égale, pourrait bien créer des rebelles qui, s’ils sont assez forts, deviendraient vite des exploiteurs et des tyrans mais jamais des anarchistes.
Malatesta


  • Lorsque un seul homme rêve, ce n'est qu'un rêve. Mais si beaucoup d'hommes rêvent ensemble, c'est le début d'une réalité.
Hundertwasser.


  • La lutte c'est comme la vie, elle s'arrête seulement quand la mort nous attrape
Angrykultur


  • Je m'intéresse à l'avenir parce que c'est là que je vais passer le reste de ma vie.
Charles F. Kettering.


  • Une utopie est une réalité en puissance.
Herriot.


  • Les amis de la vérité sont ceux qui la cherchent et non ceux qui se vantent de l'avoir trouvé.
Condorcet.


  • Tout le monde savait que c'était impossible. Est arrivé un qui ne le savait pas et qui l'a fait !
Marcel Pagnol.


  • C'est une preuve de médiocrité philosophique que de chercher aujourd'hui une philosophie.
Pierre Joseph Proudhon, La révolution sociale.


  • Je ne suis vraiment libre que lorsque tous les êtres humains qui m'entourent, hommes ou femmes, sont également libres. La liberté d'autrui, loin d'être une limite ou une négation de ma liberté, en est au contraire la condition nécessaire et la confirmation. Je ne deviens vraiment libre que par la liberté des autres, de sorte que, plus nombreux sont les hommes libres qui m'entourent, et plus étendue et plus large est leur liberté, plus étendue et plus profonde devient la mienne. C'est au contraire l'esclavage des autres qui pose une barrière à ma liberté, ou, ce qui revient au même, c'est leur bestialité qui est une négation de mon humanité parce que, encore une fois, je ne puis me dire libre vraiment que lorsque ma liberté, ou ce qui veut dire la même chose, lorsque ma dignité d'homme, mon droit humain, qui consiste à n'obéir à aucun homme et à ne déterminer mes actes que conformément à mes convictions propres, réfléchit par la conscience également libre de tous, me reviennent confirmés par l'assentiment de tout le monde. Ma liberté personnelle ainsi confirmée par la liberté de tous s'étend à l'infini.
Bakounine.


  • Je ne veux pas plus obéir à d'autres que commander.
Devise d'Otanès.


  • Aucun homme n'a reçu de la nature le droit de commander les autres
Encyclopedie , Denis Diderot


  • Servir, c'est la devise de tous ceux qui veulent commander.
Paul Léautaud.


  • Il y a deux sortes de prisonniers en prison : avec et sans clés.
Graffiti, métro parisien, 1995.


  • Il est interdit d'interdire.
Graffiti, Paris, mai 1968 (repris d'une boutade de Jean Yanne).


  • En ce temps-là, j'étais en mon adolescence
J'avais à peine seize ans et je ne me souvenais déjà plus de mon enfance
J'étais à 16.000 lieues du lieu de ma naissance
J'étais à Moscou dans la ville des mille et trois clochers et des sept gares
Et je n'avais pas assez des sept gares et des mille et trois tours
Car mon adolescence était si ardente et si folle
Que mon cœur tour à tour brûlait comme le temple d'Ephèse ou comme la Place Rouge de Moscou quand le soleil se couche.
La Prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France, Blaise Cendrars, 1913


  • Certains voient les choses telles qu’elles sont et se disent pourquoi donc ? D’autres rêvent de choses qui n’ont jamais existé et se disent pourquoi pas !
George Bernard Shaw.


  • L'oppression d'un peuple ou même d'un simple individu est l'oppression de tous et l'on ne peut violer la liberté d'un seul sans violer la liberté de chacun.
Bakounine.


  • Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent.
Kropotkine.


  • Je ne suis vraiment libre que lorsque tous les êtres humains qui m'entourent, hommes et femmes, sont également libres.
Bakounine.


  • Les seules choses que je n'ai pas le droit de faire sont celles que je ne fais pas d'un esprit libre.
Max Stirner.


  • Partout où il y aura le pouvoir des uns sur les autres, il n’y aura pas de liberté mais l’oppression des uns sur les autres. C’est pourquoi le pouvoir doit être détruit.
Léon Tolstoi.


  • La liberté des autres étend la mienne à l'infini.
Bakounine.


  • La liberté ne peut être que toute la liberté ; un morceau de liberté n'est pas la liberté.
Max Stirner.


  • Si vous les hommes blancs, n'étiez jamais venu ici, ce pays serait encore tel qu'il était autrefois. Tout y aurait conservé sa pureté originelle. Vous l'avez qualifié de sauvage, mais en réalité il ne l'était pas, il était libre. Les animaux ne sont pas sauvages, ils sont seulement libres. Nous aussi l'étions avant votre arrivée. Vous nous avez traité de sauvages, vous nous avez appellé barbares, non civilisés. Mais nous étions seulement LIBRES !!"
Léon Shenandoah, chef indien iroquois.


  • Le seul mot de liberté est tout ce qui m'exalte encore; Je le crois propre à entretenir, indéfiniment, le vieux fanatisme humain.
André Breton.


  • J'écris pour des raisons qui poussent les autres à dévaliser un bureau de poste, abattre le gendarme ou son maître, détruire un ordre social. Parce que me gêne quelque chose : un dégoût ou un désir.
Louis Scutenaire.


  • C'est que le pouvoir est maudit et c'est pour cela que je suis anarchiste.
Louise Michel.


  • Range le livre, la description, la tradition, l'autorité, et prend la route pour découvrir toi-même.
Jiddu Krishnamurti, 1895-1986.


  • Ah, si l’humanité avait seulement la conscience de ce qu’elle peut, et si cette conscience lui donnait seulement la force de vouloir !
Si elle savait que la couardise de l’esprit est l’écueil sur lequel toutes les révolutions ont échoué jusqu’à ce jour !
Pierre Kropotkine, La Conquête Du Pain (1890).


  • L'anarchie, disait Reclus, c'est la plus haute expression de l'ordre! C'est pas un ordre imposé, c'est un ordre qui est réfléchie par l'intelligence de tous les hommes! Ce n'est pas quelque chose qu'on accepte sous la menace, c'est quelque chose qu'on accepte sur la raison!
Maurice Joyeux


  • Celui qui rêve mais n’agit pas, cultive le cauchemar.
William Blake


  • En définitive, c’est moins la durée qui importe, en terme de liberté, que l’expérience en soi. Même temporaire, l’autonomie et l’indépendance d’un groupe d’individus permettent à ceux-ci de s’émanciper des États oppresseurs. Et si, quelque temps plus tard, l’expérience doit tourner court, il sera toujours temps de recommencer ailleurs. Cette sorte de fuite en avant des hommes qui refusent de se soumettre est d’ailleurs la seule façon de résister. Car l’histoire l’a maintes fois démontré, les gouvernements parviennent toujours à faire ployer ceux qui tentent de leur échapper.
Mikhaïl W. Ramseier dans Cosaques.


  • L’anarchisme est né de la rébellion morale contre les injustices sociales.
Malatesta